19100, BRIVE-LA-GAILLARDE, FRANCE

Perdre Pour Gagner : Les champions du régime se dopent au marathon

Coaching Médical

Perdre Pour Gagner : Les champions du régime se dopent au marathon

obesite-adulte

En Onze mois, les six volontaires de « Perdre pour Gagner » sont arrivés à leurs fins.

Cette opération engagée par l’association « sport et médecine », sous l’égide de Jean Philippe COURTADE, leur a permis de perdre entre 15 et 25 kilos et de retrouver la forme grâce à la course à pieds.

En outre, leur ambition de faire un marathon a été rempli voilà peu à Figeac, ou ils sont tous arrivés au terme des 42 kilomètres.

surpoids obesite sport perdre pour gagner

perdre pour gagner maigrir vite

Le Marathon de Figeac, le 10 novembre dernier, a été la cerise sur le gâteau (diététique) pour le groupe de Jean-Philippe Courtade.
Ces volontaires de « Perdre pour gagner » sont arrivés à leur fin perdre du poids, retrouver la forme et, accessoirement, vaincre les 42 kilomètres du marathon.
Lancée par l’association Sport et Médecine sous l’égide du docteur Courtade, l’opération voulait prouver que le « sport est une thérapie ». Une thérapie qui a « soigné » la surcharge pondérale de six candidats à l’amaigrissement.
« En onze mois, les pertes de poids sont de 70 % à 80 % de la surcharge initiale, rapporte le médecin, soit de 15 à 25 kilos. Mais surtout, ils ont réussi à vaincre cette sédentarité qui est la cause de leur maux et de retrouver la forme et le bien-être ».
« Au début, le premier kilomètre mettait tout le groupe en nage. Maintenant, ils « avalent  30 kilomètres dans les entraînements ». Un résultat qui a, été obtenu aux termes de beaucoup d’efforts. « Ce sont des gens motivés, souligne Jean-Philippe Courtade, cela compte énormément. Et le groupe, pour l’émulation, a été une donnée essentielle ».

« La course à pied était un moyen, mais la technique d’amincissement était plus complexe que cela. Il fallait que les premiers efforts fournis ne fassent courir aucun risque à des corps qui n’en avaient pas l’habitude.

La masse musculaire, la colonne vertébrale, le muscle cardiaque… devaient s’accoutumer lentement ». En se retrouvant chaque semaine sur les pistes de Tulle ou de Brive, le groupe a progressivement inversé son mécanisme physiologique.

« Le corps, sédentarisé, stockait instinctivement les éléments nutritifs. L’objectif était de l’habituer de nouveau à l’effort pour qu’il « brûle » les aliments. C’était plus qu’une volonté de maigrir, il s’agissait de changer durablement de mode de vie et de bonifier son capital santé en soulageant le cœur et le corps ».

Mission accomplie pour les six volontaires qui se sont, en outre, pris de passion pour la course à pied. Ils ont couru les foulées de Tulle (10 km), de Brive (10 km), de Lissac (18 km) avant de prendre le départ des 42 km de l’épreuve reine.

« Au début j’avais prévu une participation à un marathon, se souvient le médecin. Ce n’était pas une finalité, mais une sorte d’objectif qui paraissait irréalisable. Et qui pourtant a été réalisé ».

En effet, quatre d’entre eux se sont inscrits à Figeac. Ils sont tous arrivés au bout sans volonté de faire un « chrono », mais avec des temps honorables ». L’association Sports et Médecine » encouragée par ces premiers résultats met sur pieds d’autres groupes pour perdre et gagner en même temps:

Association Sport et Médecine : tél. 05.55,24.20.78.

Voilà près d’un an que La Montagne suit l’opération « Perdre pour gagner ». Voir nos- éditions du-27 janvier 1996, du 8 mars 1996 et du 23 mai 1996.

source : Journal La Montagne Nov 1996